J’irai manger chez vous … ou pas

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

En ce vendredi 18 octobre, nous prenons le train très tôt pour quitter Jodhpur et rejoindre la ville d’Ajmer. Le train est peu rempli et nous pourrons tranquillement finir nos nuits sur les couchettes.

Niveau sécurité, les trains indiens sont au top : les portes sont souvent ouvertes et l’on peut donc faire l’andouille en se photographiant à moitié dehors.

Après 6 heures de trajet, nous arrivons à Ajmer vers 13 heures. Nous y passerons l’après midi.

En sortant de la gare, nos yeux se portent vers la tour de l’horloge qui nous indique que c’est l’heure du déjeuner !

Nous irons ensuite visiter le Fort d’Akbar. Il n’y a rien d’exceptionnel à voir, mais on apprécie le calme qui y règne.

Ensuite, nous nous rendons au Nasiyan Jaïn Temple, qui est comme son nom l’indique, un temple Jaïn. Les Jaïns sont totalement végétariens et non violents. Ils n’ont pas le droit de tuer le moindre être vivant, même pas ces saloperies de moustiques !

Bref, ce temple a la particularité de contenir une maquette très bling bling de temples Jaïns. C’est plutôt rigolo à voir :

Ensuite, nous irons flâner près du lac où nous trouverons un jardin plutôt bien aménagé. Les indiens y viennent en famille pour se promener ou simplement se poser dans l’herbe.

Les moins courageux peuvent venir en rickshaw-cheval :

Il est ensuite temps pour nous de nous rendre à Pushkar. La ville n’est située qu’à 12 kilomètres d’Ajmer. Nous choisissons donc de prendre un bus local pour nous y rendre, solution simple et économique (même si c’est toujours un peu galère avec nos gros sacs dans leurs bus bondés).

A l’arrivée, après s’être débarrassés de nos bagages, nous irons de nouveau manger (ça revient souvent comme activité).

Jez s’enverra un bon Thali :

Le lendemain, c’est grasse mat’. Notre hôtel (le Keshav palace) est bien clean et plutôt agréable, nous ne sommes pas pressés de décoller.

La propreté de l’hôtel tranche avec le spectacle que nous avons à 50 mètres de là… malheureusement l’Inde a parfois des allures de décharge à ciel ouvert.

Notre curiosité nous amène a visiter un des nombreux temples de cette ville sainte. Se promener à Pushkar est plutôt agréable car il y a très peu de véhicules motorisés dans le centre ville, seuls quelques 2 roues fréquentent les rues du centre.

Evidemment, nous devons ensuite aller manger. Cette fois-ci ça sera soi-disant Israélien. C’est banal et surtout un peu light…

Nous apercevons ensuite une jolie façade de temple :

Mais quelque chose ne va pas… nous avons encore faim ! Nous irons donc prendre un dessert.

L’occasion pour Jez de manger du crumble, son dessert préféré :

Romain profitera de l’occasion pour apprendre à jouer aux échecs. Il promet de payer un verre à tous ceux qui réussiront à le battre à son retour !

Nous sommes ensuite allés aux abords du lac sacré. Ici les locaux viennent se baigner pour se laver de tous leurs pêchés. Il est d’ailleurs obligatoire d’enlever ses chaussures si l’on veut s’approcher à moins d’un mètre de l’eau.

Nous sommes une nouvelle fois interpellés par des enfants pour les prendre en photo.

Evidemment, ce qui les amuse le plus, c’est de se voir sur l’appareil photo :

En continuant notre ballade, nous visiterons un nouveau temple, très calme :

Nous visiterons ensuite le temple de Brahma, qui est l’un des seuls au monde à être consacré à cette divinité, mais les photos y sont interdites.

La suite s’annonce un peu plus physique. Nous voulons rallier le Savitri temple avant le coucher du soleil. Ce temple à la particularité d’être situé sur une colline.

Outre les nombreuses marches à monter, nous devons aussi faire face aux « black face monkeys », pas toujours sympathiques.

Durant cette ascension, nous pourrons avoir un point de vue sympa sur cette petite ville :

Au prix d’un effort surhumain, nous arrivons au sommet à temps pour assister au coucher du soleil. Outre la surprise de voir une vache perchée là haut, nous apprécions le spectacle.

Le lendemain, nous irons tôt le matin aux ablutions autour du lac. Là encore, les photos sont interdites.

Ensuite nous passerons une bonne partie de la journée dans l’hôtel notamment pour mettre le blog à jour. Au passage, Romain sera chargé de prendre des photos de l’hôtel et notamment de la nouvelle terrasse.

Le 21 octobre, nous retournons à Ajmer car c’est de là bas que nous prendrons notre train pour notre prochaine destination, Jaipur. Nous avons plutôt bien apprécié Pushkar, qui à le mérite d’être une ville assez reposante.

Nous profitons de l’occasion pour y visiter le Dargah. Il s’agit d’une petite citée musulmane axée autour du mausolée d’un saint musulman (Khwaja-Muin-ud-din-Chisthi pour les curieux). A l’intérieur, ça grouille de monde, surtout dans le mausolée où il y a des vigiles qui sont là pour vous pousser. Il y a également des chaudrons énormes pour faire cuir le riz – de la nourriture est distribuée gratuitement ici.

L’unique photo que nous avons est la devanture car pour le reste, c’est interdit.

Le quartier autour du Dargah, le bazar est plus que bondé, les déplacements y sont difficiles. Mais nous nous y aventurons…

… dans le but d’accéder à la mosquée Adhaï-din-ka-Jhonpra ou ce qu’il en reste. Le tout à beau être un peu en ruines, la façade est très jolie.

Nous devons ensuite nous rendre à la gare pour prendre notre train vers Jaipur. Le trajet ne dure que 2 heures, c’est à dire rien du tout tellement nous sommes habitués aux longs trajets.

Dans le train, on aura à nouveau droit à une séance photo, mais cette fois-ci on posera avec des indiens :

Nous apprécions au passage le calme de la campagne indienne:

A Jaipur, nous posons nos valises dans la sympathique Vinayak Guesthouse.

La chambre n’a pas de fenêtre, mais elle est plutôt correcte et le gérant est sympa.

Comme ça fait un moment qu’on ne vous à pas parlé de bouffe dans cet article… nous sommes ensuite aller goûter des pyaaz kachori, des espèces de galettes fourrées un peu épicées, c’est plutôt pas mal.

Comme le Rawat restaurant propose aussi un large choix de pâtisseries, nous nous laissons tenter.

Ce que nous en avons pensé ? La photo se suffit à elle-même :

Nous faisons ensuite une petite ballade digestive, le temps de découvrir que cette ville possède des beaux quartiers qui sont comme chez nous :

Nous constatons par la même occasion que circuler à pieds dans Jaipur est une véritable épreuve, il faut sans cesse longer ou traverser des boulevards en espérant être en vie de l’autre côté de la route.

Mardi 22, nous commençons notre journée en nous dirigeant vers la vielle ville, la ville rose. En chemin, nous verrons que les indiens sont des experts du bâtiment…

Dans la ville rose, c’est autant le bazar qu’ailleurs, c’en est épuisant.

Certains sont là, tranquillement entrain d’installer les décos de Noël (?) :

Notre première visite, sera le palais des Vents, le Hawa Mahal. Nous achetons un ticket groupé qui vaut 350 roupies (ou 175 pour les étudiants) et qui permet de faire 5 visites dans Jaipur et ses alentours.La grosse contrainte est de faire toutes ces visites en 2 jours.

Le palais des Vents possède une très jolie façade que l’on peut voir sans faire la visite :

Vu de l’intérieur, il est possible d’observer ce qui se passe dans la rue sans être vu.

Nous avons aussi un point de vue sur les alentours :

Nous allons ensuite enchaîner une deuxième visite : Jantar Mantar. Il s’agit d’un observatoire astronomique du 18ème siècle qui a été récemment classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

On y trouve de grands instruments pour calculer l’heure, la distance des objets ou pour savoir où se trouvent les différentes constellations… malheureusement, nos connaissance trop faibles en la matière nous limitent un peu l’intérêt du lieu.

Dans notre grande envie de nous culturer (et de profiter de notre billet multi-visites), nous avons enchaîné sur une autre visite : le musée Albert Hall.

Ce musée assez complet expose beaucoup d’objets en tout genre : poteries, armes, dessins, mais aussi des statues égyptiennes ou des assiettes hongroises, on s’y perd un peu dans tout ça…

Ensuite, nous nous sommes promenés dans des quartiers un peu plus chics :

Le lendemain, nous sommes invités par Devendra, un Indien que nous avions rencontré dans le train entre Delhi et Jaisalmer (cf article précédent).

Nous cherchons un cadeau à lui apporter, si possible un truc de chez nous. En route nous tombons sur une librairie et plus précisément sur ça :

Pour le coup, ça correspond à nos critères et aussi à notre niveau culturel ! Ensuite nous trouvons une terrasse sympa où nous pouvons bouquiner avec plaisir.

Le lendemain, nous quittons temporairement Jaipur pour aller dans la ville voisine d’Amber (ou Amer c’est selon). L’intérêt de cette ville est l’imposant Amber Palace.

Il est possible de rejoindre l’entrée du palace à dos d’éléphant moyennant 900 roupies. D’ailleurs le nombre d’éléphants sur place est impressionnant ! Mais bon clairement ce n’est pas le cadre dont nous rêvons pour tester ce nouveau moyen de transport, ça sera sans nous.

La vue durant la montée est plutôt sympa :

A l’intérieur, comme souvent, on enchaîne les grandes cours, les hall bien décorés et les jolis jardins… le tout sous un soleil de plomb. Il faut avouer que celui-ci est plutôt bien entretenu, il est très plaisant de s’y promener malgré les touristes présents en nombre.

En sortant nous enchaînons par la visite d’un tout petit temple, où cette fois-ci nous sommes tous seuls. Il y règne une atmosphère très calme et reposante.

Au retour, en attendant le bus vers Jaipur, nous verrons notre pote Babar :

Nous faisons ensuite une petite halte au musée du turban. Les turbans sont pour les indiens un moyen de montrer qui ils sont. Il y a des turbans propres à des corps de métier, mais aussi certains spécifiques au saisons ou encore aux événements familiaux.

Il y a même le turban « Kerviel » :

Nous devons ensuite nous rendre dans le sud de la ville pour rejoindre le lieu où nous devons retrouver Devendra. C’est assez loin, du coup le trajet se fera en auto-rickshaw :

Il semble que notre ami habite dans des quartiers un peu plus aisés, ça promet !

Il nous a donné rencard à 18h30 devant un MacDo. Nous sommes un peu en avance et attendons patiemment.

Puis le temps passe… à 19 heures nous commençons à nous poser des questions… à 19h30 on demande à quelqu’un de lui envoyer un sms. A 20h, nous comprenons enfin qu’on ne le verra pas. Le coup est rude :

La seule solution pour retrouver le moral rapidement est de s’envoyer une bonne pizza :

Nous rentrons un peu déçus car nous aurions vraiment apprécié manger chez un Indien qui ne voulait pas juste nous soutirer des sous…

Nous verrons ensuite qu’il a essayé de nous appeler juste avant pour annuler car il était trop pris au niveau travail, malheureusement, nos téléphones ne passaient pas dans cette ville. Nous nous retrouvons donc comme 2 couillons avec une BD d’Astérix dédicacée à son nom sur les bras !

24 octobre 2013. Nous avons quitté Paris il y a exactement 150 jours. Que ça passe vite ! Mais quand nous regardons tout ce que nous avons fait depuis le 28 mai, nous nous rendons compte que c’est énorme.

La visite du jour sera le City Palace. En route, nous verrons notre bibendum préféré nous dire bonjour à l’indienne :

Nous mangerons une nouvelle fois dans un petit restau local aux normes d’hygiène irréprochables (au final, c’est plutôt bon et vraiment pas cher, donc tant qu’on ne tombe pas malade, ça nous va).

Nous arrivons ensuite au palace. Encore une fois, c’est plutôt joli et il fait toujours une chaleur à crever. Mais nous avons enchaîné les visites à une vitesse industrielle ces derniers jours et sommes quelques peu blasés :

La suite, ça sera pause glace au MacDo où Romain va craquer pour un menu…

Le soir, nous décidons de nous faire un peu plaisir en allant dans un petit restau « rooftop » (toit-terrasse) conseillé par le routard (qui niveau bouffe nous a souvent mené vers de bonnes adresses, on reconnait bien là les français)

Rien de tel qu’une bonne bière pour fêter les 150 jours !

Et pour conclure cet article très culinaire, quoi de mieux que des photos de dessert ?

Le lendemain, nous partirons vers Agra, ville où se trouve le célèbrissime Taj Mahal. Mais avant cela nous ferons une escale à Fatehpur Sikri, mais cela est une autre histoire …

Toutes les photos des villes visitées dans cet article sont dans les galeries Ajmer & Pushkar et Jaipur & Amber accessibles depuis cette page.