El Nido, un Noël pas comme les autres sous les tropiques

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Mardi 17 décembre 2013, nous commençons notre périple à plusieurs étapes qui nous mènera à Manille aux Philippines. La première étape est de prendre un bateau de Koh Lipe, en Thaïlande, à l’île de Langkawi en Malaisie.

Une heure de « speed boat » sur un bateau tout neuf pour environ 1 000 bahts (23 euros) :

Bye bye Koh Lipe :

Très belle petite île où nous ne sommes malheureusement pas restés longtemps. Arrivés à Langkawi nous devons faire tamponner nos passeports mais il n’y a aucun poste de douane à proximité de la jetée, et pour cause, nous sommes sur le pont privé d’un hôtel… un peu étrange comme endroit de point d’amarre pour un nouveau pays. Après plusieurs coups de téléphone le conducteur du bateau fait venir une voiture avec un papa et son fils qui nous emmèneront à quelques kilomètres de là au poste de douane. Vraiment très étrange comme situation !

L’occasion de visiter furtivement l’île de Langkawi avant d’avoir un peu plus de temps à perdre à attendre notre avion (en retard, c’est un classique) et pouvoir admirer les habituelles attractions des boutiques d’aéroport :

Jez apprécie toujours beaucoup les boutiques de Duty Free !

En fin de soirée, nous décollons finalement pour Kuala Lumpur avec notre compagnie préférée en Asie :

Le retard n’était pas pour nous déplaire puisque nos options d’hébergement à Kuala Lumpur sont très limitées et se limitent à deux choix : le hall des départs ou le hall des arrivées.

Nous opterons pour le terminal des départs, celui des arrivées étant en travaux et donc un peu bruyant pour y passer la nuit. N’étant pas tout seuls sur le coup on doit se contenter d’un bout de carrelage à proximité de la boîte à « objets interdits », sol un peu dur mais endroit pas si désagréable pour une nuit tout en confort…

Notre visite de la Malaisie s’arrête là puisque dès le lendemain matin nous embarquons pour un nouveau vol à destination de Manille (en retard mais le pire arrive…) :

Nous arrivons dans la capitale des Philippines le 18 décembre en fin d’après midi. Pour les 2 nuits que nous avons ici nous avons opté, une fois de plus, pour un hébergement de qualité (4 euros la nuit par personne) à proximité de l’aéroport et donc à environ 1h30 du « centre ville ». Nous mettrons un sacré bout de temps à rejoindre notre auberge car la circulation est démentielle dans cette ville, un vrai bazar avec des véhicules partout et tout le temps. Nous testons le transport local c’est à dire une moto à laquelle est attachée une petite carriole, sorte de sidecar, qui se faufile entre les voitures :

Nous restons sur un « restaurant traditionnel » Thaïlandais pour cette première soirée avec une virée au 7-Eleven et ses petits plats préparés avec amour :

Nous n’avons que 48 heures à Manille puisque dès le sur-lendemain nous devons reprendre un avion pour l’île de Palawan. En conséquence nous passerons la journée du 19 décembre à visiter la ville en suivant les quelques informations glanées sur le net.

Après 1h30 de transport en commun pour rejoindre ce qui s’apparente à la « vieille ville » nous commençons par la visite du mur de l’indépendance :

Les Jeepneys sont les bus locaux de Manille, des Mercedes allongées avec un plafond très bas et qui font un bruit d’enfer :

La ville de Manille a été quasiment entièrement détruite pendant la seconde guerre mondiale et il ne reste donc pas grand chose d’historique. Nous faisons néanmoins le tour des remparts qui encerclent la ville intra-muros.

Il ne fait pas très beau et plusieurs averses viendront rythmer la journée.

Nous visitons ensuite la « vieille ville » qui se situe entre les murs d’enceinte :

Une crèche est là pour nous rappeler que c’est bientôt Noël car avec ces températures tropicales on aurait tendance à l’oublier !

Jez en profite pour rendre visite à son vieil ami Ronald qui se distingue ici par plusieurs produits originaux. Le Mc Float, un coca avec de la glace dessus :

On trouve aussi les Mc Spaghetti, des pâtes sauce tomate dans le temple du burger !

Ayant (très) grossièrement fait le tour de Manille après cette étape culinaire nous marchons vers Makati City, une des seize villes de la métropole, qui contient les centres commerciaux et buildings modernes de la capitale.

Nous passerons le reste de l’après midi dans le Mall Glorietta, véritable temple de la consommation ultra-moderne. Jez a identifié un congénère…

Le Mall Glorietta est réparti sur plusieurs bâtiments et plusieurs niveaux, pas facile de s’y retrouver.

Nous réussirons quand même à trouver l’accessoire indispensable de cette fin d’année :

ainsi qu’une improbable « Bakery » japonaise qui propose du Kouign-Amann, Jez n’en demandait pas tant !

Alors que nous poursuivions la visite du centre commercial (avec nos bonnets de Noël sur la tête) un gars viendra nous voir en nous disant qu’il a des places gratuites à donner pour une avant première de film. Ni une ni deux, nous nous retrouvons en 30 secondes à la projection de « Shadows of the past », film philippin projeté en exclusivité ! Ça ne fait pas rêver ?

Finalement le film est plutôt bon, c’est bien filmé et on s’ennuie moins que devant un film indien. De plus l’équipe du film est présente et vient saluer les spectateurs à la fin de la projection :

Aurons nous la même chance à une avant première New-yorkaise dans deux semaines ? Rien n’est moins sûr…

Nous finissons cette journée par un petit burger composé de 4 steaks :

Ainsi que par une pâtisserie de la boulangerie japonaise qui nous faisait penser à du crumble mais qui n’en n’est finalement pas. La déception est grande dans les rangs…

Notre visite de Manille s’achève sur ces considérations gastronomiques car la capitale des Philippines n’est clairement pas la ville la plus intéressante à visiter. Il paraît que la vie nocturne est trépidante mais ce n’est plus de notre âge !

Le lendemain nous offrira un programme démentiel puisque nous passerons une grosse partie de la journée à rejoindre, et surtout, à attendre à l’aéroport. Il est temps de rejoindre notre lieu de vacances, pour cette fin d’année, qui se situe à El Nido sur l’île de Palawan. Nous disons un grand merci à Air Asia pour les 4 heures de retard du vol qui nous auront permis de profiter du pire terminal au monde – d’après un sondage trouvé sur le net – et d’arriver à 21 heures à Puerto Princesa, principale ville de l’île de Palawan.

N’ayant rien réservé nous passerons une bonne partie de la soirée à chercher un hôtel. Le lendemain matin nous prenons directement un bus (600 pesos/personne) pour El Nido que nous atteindrons 6 heures plus tard, en milieu d’après-midi.

El Nido est une petite ville située au nord de l’île de Palawan, la plage de la ville n’a rien d’exceptionnelle mais la baie de Bacuit qui s’étend sur des dizaines de kilomètres autour d’El Nido recèle de nombreuses îles préservées qui sont idéales pour la plongée, le snorkeling et la relaxation.

Notre arrivée à l’hôtel Casa Buenavista :

Nous avons prévu de rester 5 nuits ici pour passer Noël. Pour 1000 pesos par nuit (soit 16 euros) nous avons un hôtel très propre avec une magnifique vue sur la mer :

Ça s’annonce pas mal ! Nous visiterons rapidement la ville d’El Nido dans la soirée, il n’y a que 3/4 rues et aucun grand immeuble. C’est un endroit encore très préservé malgré le fait que la ville grouille de touristes.

La plage de la ville étant surtout occupée par les bateaux et n’étant donc pas très propice à la baignade, l’intérêt réside surtout dans les excursions que l’on peut faire dans la baie de Bacuit. Toutes les agences de voyage et hôtels offrent les mêmes tours, il y en a 4. Un tour dure entre 5 et 8 heures, il y a environ 10 personnes par bateau et chaque tour inclut la visite de 4/5 îles ou lieux d’intérêts dans la baie.

Nous commençons par le tour « A » qui est a priori le plus joli. La mauvaise surprise vient du prix des tours qui vient de prendre +50% début décembre (la faute au gouvernement qui en profite pour se gaver sur le dos des touristes…). Avant cette date il fallait compter environ 500 pesos par personne (soit 8 euros), désormais c’est 1200 pesos (20 euros) pour le tour « A » et 1400 pesos (23 euros) pour le tour « C ». Nous avions prévu de faire 3 tours, nous n’en ferons que 2 comme la majorité des touristes. Il est quand même possible de faire baisser un peu les prix en négociant.

DImanche 22 décembre nous embarquons sur le bateau pour une journée découverte de la baie de Bacuit :

Nous commençons par le spot de « Seven Commando Beach », une plage magnifique avec une eau très claire qui permet une session de snorkeling vraiment sympa.

Nous pouvons admirer les fonds marins pendant environ 40 minutes et c’est de toute beauté. La visibilité est très bonne, l’eau est bien chaude et les poissons sont là.

Jacques Yves Cousteau n’aurait pas renié un tel reportage sous marin :

Nous ne regrettons pas les 16 euros investis (car on a négocié le tour à 1000 pesos) pour cette journée qui se poursuit par la visite de l’île de Shimizu.

Jez débarque tel un conquistador :

Nouveau lieu où nous pouvons plonger et les fonds marins sont, une nouvelle fois, de toute beauté.

On s’en donne à cœur joie !

Pendant que nous rendions visite à Nemo et ses petits copains notre guide nous a préparé un excellent déjeuner :

L’après-midi nous reprenons le bateau pour aller visiter d’autres lieux tels que Small lagoon, Big lagoon et Secret lagoon. A chaque fois nous restons environ 30 minutes sur chaque site pour ensuite reprendre le bateau et aller visiter l’attraction suivante. Moins de snorkeling au programme pour le reste de la journée mais des endroits très jolis.

Nous sommes de retour à El Nido vers 16 heures (soit environ 6/7 heures de ballade) et sommes ravis d’avoir fait ce tour. L’augmentation injustifiée du prix du tour est scandaleuse mais c’est vraiment quelque chose à faire car les îles, seulement accessibles par bateau, dans la baie de Bacuit sont magnifiques et bien préservées.

Le lendemain nous avons décidé de louer un kayak pour aller explorer la grande île qui se trouve à quelques coups de pagaie (enfin c’est ce qu’on croyait) en face d’El Nido. Pour 500 pesos la journée (8 euros) nous avons notre double kayak qui pèse un poids d’enfer :

Après une bonne heure à ramer tant bien que mal dans le bon sens nous débarquons sur « notre » île. C’est beaucoup plus dur qu’on ne le pensait, il y a du courant, des vagues,… on passe notre temps à dériver et les îles qui paraissent proches sont en réalité plus éloignées qu’il n’y parait. Toujours est-il que nous sommes libres et éloignés du tourisme « de masse » des tours en bateaux. Seuls au monde !

Sur l’île de Cadlao, où nous avons débarqué, il y a plusieurs plages que nous visitons au fur et à mesure. Nous en ferons 3 dans la journée, ne croisant quasiment personne. Nous en profitons pour bronzer (entre 2 nuages) et faire un peu de snorkeling.

Noël étant très proche, nous nous sommes dit que faire la photo officielle (pour vous rendre jaloux) dans ce décor serait pas mal.

Après plusieurs essais nous avons enfin la synchronisation quasi-parfaite !

Nous vivons notre journée Robinson Crusoé plutôt tranquillement en compagnie de « Toutou » qui nous accompagne pour le déjeuner. Il est sorti de nulle part mais est très intéressé par le maigre menu que nous nous offrons.

Ayant très appréciés la plage Seven Commando Beach de la veille nous décidons de traverser le bras de mer pour rejoindre ce lieu et refaire une petite session snorkeling :

Alors que nous pensions y arriver rapidement il nous faudra plus d’1h30 de rame – et de souffrance – pour gagner la plage. Mal de bras, de dos, de jambes,… le kayak c’est physique !

Nous profiterons pendant 1 heure de la plongée libre avant de rentrer avant la nuit à El Nido. L’eau est plus trouble que la vieille. La faute au courant ? à la pluie ?

Un local pêche au harpon :

La plage et le snorkeling ça nous plait beaucoup mais ce ne sont pas des activités sans risque. Nous passons notre temps à nous écorcher sur les rochers et coraux et pour Romain ça sera une belle entaille sous le pieds qui l’handicapera pendant quelques jours :

Tandis que Jez a décidé de redécorer ses genoux :

Le 24 décembre, nous commençons par notre petit-déjeuner habituel sur la terrasse de l’hôtel et sa vue sur la baie d’El Nido :

Nous faisons aujourd’hui le tour « C » pour 1100 pesos/personne (18 euros) au lieu de 1400 pesos.

Premier spot de la journée :

Helicopter Island est un très bon endroit pour la plongée et snorkeling, nous avons eu une excellente visibilité, pas mal de poissons et de jolis fonds. Certains, dans le groupe, auront même la chance de voir des tortues.

Nous enchaînons sur Secret beach :

L’accès au bateau est difficile, le fond (qui n’est pas assez profond) est très rocailleux et les vagues nous secouent pas mal. Jez s’écorchera une nouvelle fois les genoux !

Nous ferons notre déjeuner sur Matinloc Shrine, une île qui abrite une immense demeure d’un canadien très riche qui vivait là il y a 20 ans. Reste aujourd’hui les ruines, un mini musée ainsi qu’une jolie vue.

Nous pouvons faire un peu de snorkeling à proximité :

Le reste de la journée sera notamment consacré à la visite de Hidden Beach, une crique seulement accessible par un trou de souris à travers la roche :

Le temps étant mauvais, les vagues étant bien formées ça sera une belle épreuve pour chacun de passer dans le trou sans se faire plaquer contre les rochers par les vagues qui nous harcèlent.

Le chemin du retour nous offrira d’ailleurs une belle tempête :

Remis de nos émotions nous nous préparons pour le réveillon de Noël. Nous avons réservé une table à « La Bodega », restaurant tenu par des français qui vient d’ouvrir il y a un mois. Ils ont concocté un menu spécial pour l’occasion et ça s’annonce alléchant. En arrivant dans le restaurant c’est la bonne ambiance et nous ne savons pas encore que nous allons y passer 4h30 pour un menu composé de 5 plats ! En effet cette soirée va peu à peu virer au grand n’importe quoi. Nous recevrons notre entrée après 1h30 d’attente car le serveur avait oublié de transmettre la commande à la cuisine. Très bonne entrée au passage :

Ensuite nous enchaînerons sur les autres plats toujours avec des délais considérables mais tant que le menu arrive nous sommes compréhensifs. Il y a du monde, c’est les débuts pour eux et la nourriture est bonne. Mais le plateau de fromage n’arrivera jamais, le dessert commandé en début de repas est en rupture de stock,… au final il ne reste pas grand chose du menu original ! Pour compenser nous avons des coupes Colonel supplémentaires et des crêpes :

Au final nous aurons eu plus de verres que de nourriture ! Le clou du spectacle viendra quand un serveur nous courra après dans la rue en nous accusant de ne pas avoir payé. Les 3 français qui tiennent cet endroit sont très sympas mais niveau organisation c’est la cata (ils nous ont par exemple demandé pendant le repas ce qu’avaient mangé nos voisins de table car ils avaient perdus leur addition). Pour 30 euros par personne ça fait très cher la soirée au vu de la prestation offerte… en reste un moment très folklorique et un Noël original au soleil !

Nous finirons la fin de soirée dans un bar sur la plage où l’ambiance est plus semblable à celle du Nouvel An qu’à un réveillon de Noël :

Mais pouvoir se baigner le soir de Noël, c’est un concept bien sympathique !

Le lendemain, 25 décembre, nous serons atteint de flemmingite aiguë en profitant juste de la terrasse de l’hôtel :

Et en célébrant Noël avec le film qui va bien : « Maman, j’ai encore raté l’avion »

New York ? Mais oui, dans une semaine, nous y serons !

26 décembre, direction la plage « Las Cabanas » à quelques kilomètres d’El Nido. Il n’y aucune visibilité dans l’eau mais on peut toujours profiter de la plage :

L’habitant des lieux en profite pour faire la petite ballade digestive d’un lendemain de Noël :

Le soir nous nous offrons une très bonne pizza dans un quasi vrai restaurant italien avec des pizzas cuites au feu de bois et de taille très correcte, chose exceptionnelle en Asie !

Dans quasiment tous les hôtels et restaurants nous devons enlever nos chaussures à l’entrée, « Barefoot area » comme ils disent :

Nous avons également suivi la règle ici mais sauf que pendant que Jez savourait sa pizza, quelqu’un est reparti avec ses claquettes ! Chose impensable chez nous, de venir avec ses chaussures et repartir pieds nus mais ici c’est possible :

Notre dernier jour à El Nido sera placé sous le signe de la pluie. Toute la journée de grosses averses qui nous empêchent de faire quoique ce soit de constructif… d’autant plus que l’électricité est coupée quasiment en permanence dans cette ville. Heureusement il en reste un petit peu pour les décorations de Noël :

Nous aurons beaucoup appréciés notre passage à El Nido, les fonds marins sont magnifiques et offrent de très beaux spots de plongée et de snorkeling. Dommage que le prix des tours soit si excessif et qu’il y ait eu pas mal de nuages et de pluie. Mais rassurez vous, il fait quand même très chaud tout le temps.

Pour voir toutes les photos des Philippines rendez vous dans la galerie photo correspondante en cliquant ici.

Laisser un commentaire