La montagne (et le riz) jaune

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

En ce lundi 12 août, nous quittons donc (enfin) Shanghai avec notre extension de visa en poche. Nous prenons un bus direction Huangshan.

Huangshan, signifiant littéralement « la montagne jaune », est un site comprenant des paysages assez saisissants. Cet endroit à notamment été une source d’inspiration pour les décors du film « Avatar ».

Nous passerons en fait la soirée à Tangkou, ville située non loin de Huangshan. Nous en profiterons pour manger un bout, Romain usant d’une tapette à mouches pour commander son plat, un grand moment :

Nous ferons aussi quelques emplettes pour avoir de quoi manger et boire sur les 2 prochains jours.

Le lendemain, comme nous savons que nous allons beaucoup marcher, et notamment monter des centaines de marches, nous prenons un bon petit déjeuner à l’auberge :

Nous prenons ensuite le bus direction Huangshan. L’entrée nous coûtera 115 yuans car nous passons avec le tarif étudiant, mais le plein tarif est au prix exorbitant de 230 yuans, soit pas loin de 30 euros.

Il est possible d’accéder au site par l’Est ou l’Ouest. Sachant que l’Est est plus simple, nous avons prévu de faire la montée par ce côté, et la descente le lendemain par l’Ouest. Les moins courageux peuvent monter ou descendre via un téléphérique, mais ce n’est pas compris dans le prix de l’entrée.

Nous commençons donc tranquillement notre ascension, et remarquons rapidement que les escaliers sont plein de porteurs.

Ces hommes passent leurs journées à monter les marches avec un chargement très conséquent. Nous en avons vu un avec des bouteilles d’eau, on a pu mesurer qu’il en portait pour 70 kgs. C’est assez surprenant, et plutôt triste à voir au final, surtout quand on sait qu’il y a des téléphériques…

A côté de ça, nous prenons un peu de hauteur et commençons à avoir des points de vue sympas :

Un peu plus haut, nous croisons une famille de chinois avec qui nous avions rapidement sympathisé la veille dans le bus. Nous en profiterons pour voir qui cadre le mieux ses photos entre eux et nous :

Mais les plus contents de nous revoir, ce sont les enfants qui sont ravis de poser avec nous :

Là haut, nous faisons d’ailleurs un peu partie de l’attraction, certains en oublient qu’on à quand même ce genre de vue à apprécier :

Un peu plus loin, nous faisons notre pause déjeuner, avec au menu des sandwichs pain de mie et banane, un régal !

Nous avons prévu de rejoindre le sommet pour y passer la soirée et la nuit. C’est là que se trouvent les hôtels, et il y a aussi un endroit réputé pour observer le coucher de soleil.

En route, nous profitons de plusieurs points de vue, toujours très sympas. La vue est à couper le souffle.

Pour prévenir les accidents, des panneaux ont été mis en place, efficacité garantie…

Le sommet contient des hôtels hors de prix… ce n’est pas dans nos plans d’y dormir.

Nous avons encore un peu de temps avant le coucher du soleil, alors nous marchons encore un peu là haut pour admirer les différents points de vue :

Nous nous rendons ensuite au « Purple Cloud Peak » pour assister au coucher de soleil.

L’endroit se remplit progressivement, et est assez bondé au final :

Le ciel est assez chargé, et le coucher de soleil va s’avérer plutôt décevant.

Du coup, la lune devient l’attraction principale :

Nous revenons ensuite près des hôtels sans avoir trop d’idée de l’endroit où nous allons dormir. L’option la moins chère est de louer une tente pour la nuit sur un terrain de basket en bitume. Seulement, cela coûte quand même 150 yuans, soit pas loin de 20 euros, une belle arnaque !

Nous cherchons alors un coin ou dormir à la belle étoile. Juste devant un hôtel, on verra un crapaud assez balèze.

Cela nous dissuade de trop s’éloigner des lieux de vie, on veut éviter de se faire agresser par la faune locale. Nous trouverons finalement un bien bel endroit où passer la nuit aux abords d’un des hôtels.

Ce n’est pas très large, mais c’est plutôt confortable. Nous avons en plus une vue imprenable sur un ciel étoilé magnifique, avec des étoiles filantes toutes les 30 secondes. Nous avons eu un peu peur que le personnel de l’hôtel nous déloge, mais au final ils ont trouvé ça plutôt rigolo et nous ont laissé tranquille.

Nous nous couchons vers 22 heures, mais la nuit sera courte, car en ce mercredi 14 août, le réveil va sonner à 3h30. Nous avons en effet repéré le lieu idéal pour le lever de soleil, et voulons être les premiers sur le coup. Nous nous rendons au Lion Peak, et nous prenons les meilleures places, personne ne nous gâchera ce moment !

Un peu avant 5 heures, les premières lueurs du jour se font entrevoir :

Contrairement à la veille, le spectacle sera cette fois-ci grandiose :

Et vers 5h30, l’astre du jour va commencer à se montrer.

Une fois remis de nos émotions, il nous reste quelques heures de randonnée et quelques centaines (ou même milliers) de marches à monter et surtout descendre. Nous nous remettons donc en route, mais sans oublier de continuer à apprécier le paysage :

Afin de mieux redescendre, nous commencerons par monter. Nous passerons par le « Bright Summit » qui culmine à plus de 1800 mètres :

La partie suivante, la plus sinueuse, va nous mener au plus haut sommet, le « Lotus Peak » qui s’élève à 1864 mètres.

Il nous faudra ensuite quelques heures pour tout redescendre, ce n’est pas la partie la plus agréable, surtout que nous nous rationnons un peu sur l’eau et la nourriture car il ne nous reste pas grand chose.

Certains par contre, font ça sans trop se fatiguer :

Au final, nous avons passé pas mal de temps à monter et descendre des escaliers, c’est un peu casse-pattes mais ça vaut vraiment le coup !

Nous sommes ensuite aller récupérer nos sacs à l’auberge et nous avons filé à Tunxi, ville située à 1 heure de bus. La soirée a été consacrée au dîner et Jez s’est offert une petite marche digestive :

Le lendemain, nous avions initialement prévus de visiter un village près de Tunxi. Il y a dans les environs plusieurs villages classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Seulement le droit d’accès s’élève autour de 100 yuan, juste pour entrer dans le village (les Chinois savent très bien tirer profit de leurs sites touristiques !). Au final, nous étions fatigués et pas si motivés que ça, nous avons donc abandonné cette idée et sommes restés tranquillement à Tunxi pour la journée.

Comme la météo n’était en plus pas terrible nous sommes pas mal restés à l’auberge. Mais n’allez pas croire que cela a été improductif. Cela a été l’occasion pour nous de réserver nos billets d’avion manquants jusqu’à la fin de l’année. Le seul changement notable par rapport à nos prévisions est le billet entre les Philippines et les Etats-Unis. A la base, nous souhaitions rallier New York début janvier après avoir passé le nouvel an sur la plage au soleil. Seulement, le prix des vols entre Manille et New York augmente d’environ 400 euros entre décembre et janvier, nous avons donc décidé de quitter l’Asie le 30 décembre. Vous pouvez voir le récapitulatif de nos vols sur la page budget.

Le nouvel an aura donc lieu pour nous dans l’ambiance intimiste de New York ! Comme nous avons un peu plus de temps que prévu aux USA, nous essaierons de descendre la côte Est et de rallier la Floride en auto-stop.

Bien contents d’avoir enfin tout réservé à des tarifs proches de nos estimations, nous sommes ensuite allés un peu en ville pour cette soirée du 15 août.

La suite du programme consiste à prendre successivement 2 trains afin de rallier la ville de Guilin. Ce trajet est assez conséquent et prendra 24 heures.

Nous commençons avec un train de nuit entre Tunxi et Zhuzhou qui aura la bonne idée d’avoir 2 heures de retard ! Comme d’habitude, nous n’avons pas obtenu de places en couchette et devons passer la nuit sur des « hard seat » qui sont réputés pour leur confort exceptionnel…

Entre les 2 trains, nous aurons a peu près 2 heures de pause car le deuxième train est également un peu en retard. Ces trajets sont toujours l’occasion de profiter du savoir faire Chinois en termes de gastronomie.

Nous arriverons sains et saufs à notre auberge à Guilin avec à peine 1 heure de retard. Nous apprécions de trouver un lit à notre arrivée.

Du coup, le 17 août, c’est grasse mat’. Nous nous contenterons de nous promener un peu en ville, vêtus de nos superbes ponchos.

La ville possède un joli lac et est entourée de ces fameuses montagnes que nous verrons en nombre dans la région :

La place centrale contient une carte du monde, nous avons pu y retrouver notre Bretagne natale et se rendre compte du chemin que nous avons déjà parcouru !

Nous avons ensuite longé la rivière Li sur laquelle il est possible de faire des ballades en bateau. Certains courageux optent pour l’option natation.

Comme toute ville Chinoise qui se respecte, on y trouve des pagodes. Ces deux pagodes sont celles de la lune et du soleil.

Le lendemain, dimanche 18 août, nous partons direction Longsheng pour aller visiter les « Dragon’s Backbone Rice Terraces » (Les terrasses de riz de la colonne vertébrale du dragon).

Nous partons assez tôt car il faut compter 3 heures de bus pour s’y rendre. Et le dernier bus pour rentrer part de là bas à 16 heures 30.

Après avoir payé nos 80 yuans de droit d’entrée et mangé des noodles, nous prenons rapidement un peu de hauteur, nous donnant de jolis points de vue sur les rizières :

Encore une fois, les plus fainéants peuvent choisir de se faire trimbaler par des porteurs :

La pluie sera de la partie pendant un bon bout de temps, ça nous change de la canicule à Shanghai mais ça donne aussi des couleurs différentes :

Nous, on fait les fiers dans nos ponchos :

La vue est toujours appréciable…

… mais comme nous avons un peu mal géré notre timing, la visite se finira en courant afin de pouvoir avoir notre bus. Nous nous sommes fait plusieurs belles frayeurs sur ces chemins en pierre qui étaient très glissants à cause de la pluie.

Au final, nous n’avons pas trouvé le bus que nous souhaitions prendre, mais on a trouvé un minibus qui nous a ramenés à Guilin pour 50 yuans (l’aller via les transports locaux nous ayant coûté un peu plus de 30 yuans).

Si c’était à refaire, nous ferions cette visite sur 2 jours. Il est facile de se loger sur place. Car faire l’aller-retour depuis Guilin prend quand même 6 heures de temps. Nous avons donc été rapidement pressés ce qui a rendu la visite un peu frustrante.

Notre prochaine destination est Yangshuo, ville située à environ 1h30 de bus de Guilin. Comme le temps est mauvais à Guilin, nous partirons ce 19 août en milieu de journée après avoir dit au revoir au chat de l’auberge, qui comme toujours, est à bloc :

Les galeries photos liées à cet article se trouvent dans la section Chine

Laisser un commentaire