Quand on partait de bon matin, Quand on partait sur les chemins, A bicyclette…

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Nous arrivons donc à Yangshuo dans l’après midi du lundi 19 août. Le temps n’est pas au beau fixe et après avoir déposé nos affaires à l’auberge nous sortons quand même faire un petit tour pour découvrir la ville.

Yangshuo est situé à environ 100 km au sud de Guilin. La ville est installée entre des pics calcaires (qui peuplent la région) et est réputée pour ses ballades à vélo et les randonnées que l’on peut faire le long des rivières Yulong et Li. Nous passerons 3 nuits dans la ville.

Visite de la ville, très touristique, et grimpette sur deux pics calcaires qui surplombent la ville :

La ville vue depuis notre chambre d’auberge.

En montant sur un des pics qui surplombe la ville :

La rue piétonne « West Street », la plus touristique de la ville :

Le lendemain matin, nous louons des vélos à l’auberge (pour 30 yuans la journée par vélo) et partons explorer la campagne :

Malgré les nuages (très souvent présents depuis notre arrivée en Chine), nous aurons une très belle journée et des coups de soleil imprévus qui fleuriront le soir !

Le programme consiste à longer la rivière Yulong qui est bordée de nombreux pics calcaires ainsi que de rizières et de nombreux petits villages typiques de la Chine rurale. Nous ne serons pas les seuls à nous balader à vélo, cette activité devant être l’attraction principale à faire ici.

Des vélos de bonne qualité pour un prix dérisoire !

Les locaux vivent avec la rivière. Ils pêchent notamment grâce à l’aide des cormorans.

La rivière ne comporte pas beaucoup de ponts et pour traverser, c’est sur des bambous flottants !

Il y a des itinéraires prédéfinis pour les vélos mais nous en profitons également pour visiter des coins plus reculés et donc moins fréquentés.

A l’heure du déjeuner nous sommes intrigués par une pancarte « la maison des rêves » qui propose le gîte et le couvert. Il se trouve que le propriétaire parle français et est amoureux de la France. Son rêve étant de venir visiter notre pays. Sa demeure est situé dans un endroit très calme et plaisant, un lieu où il fait bon se restaurer autour de plats copieux.

Les poussins courent vers nos vélos :

Nous aurons même le droit à une visite du propriétaire et à une vue sur la vallée depuis le toit de l’hôtel.

Nous reprenons ensuite la route pour une nouvelle après midi de vélo.

Puis voulant faire un petit détour nous nous engageons sur un axe secondaire qui est censé nous permettre de faire un tour à l’intérieur des terres. Il faut préciser que les panneaux sont très rares dans le coin et pour se repérer, nous devons uniquement compter sur l’aide des locaux et notre maigre carte qui est très imprécise.

Après quelques kilomètres la route commence à s’élever dangereusement sur une piste dans un état très discutable :

Au bout de quelques minutes nous n’arrivons même plus à monter à vélo et devons les pousser dans la montée ! Nous nous disons que nous arriverons bientôt au sommet mais après chaque virage, c’est une nouvelle pente qui nous attends. Complètements exténués et dégoulinants de sueur nous décidons d’abandonner avant d’avoir vu le sommet :

Nous sommes bons à faire demi-tour et à reprendre un chemin plus conventionnel.

Sur le retour nous avons (une fois de plus) mal lu la carte et sommes quitte pour traverser la rivière sur les bambous flottants puisqu’il n’y a pas de pont sur la route que nous empruntons. L’occasion de se faire arnaquer de 30 yuans pour ce passage qui durera 2 minutes. La fatigue nous a fait oublier de penser à négocier le prix !

Le soir sera l’occasion d’aller prendre un peu de repos dans un bar avec 2 autres voyageuses qui sont avec nous à l’auberge :

Charlotte, l’irlandaise, voyage depuis plus de 13 mois ! Quant à Lynn, la chinoise, elle est là pour 2 jours et c’est la première fois qu’elle mettait les pieds dans un bar. Bon moment de rigolade.

Mercredi 21 août, sur les conseils du Lonely Planet, nous prenons le bus (en compagnie d’oies et de poules vivantes qui vivent leurs derniers instants) pour rejoindre une ville située à 1 heure de Yangshuo. A partir de là nous pouvons faire un trek de 16 km jusqu’à Xingping qui longe la rivière Li. Arrivés sur place c’est la désillusion. Le trek qui devait faire 16km et nous coûter 20 yuans c’est transformé en trek de 5km pour 120 yuans ! Lieu touristique, les chinois l’ont transformé depuis un an en machine à fric en imposant de faire les premiers kilomètres en bambou flottant pour un prix exorbitant. Nous pestons contre notre guide qui date du mois de mai et qui n’était pas à jour ! Nous ne sommes pas les seuls occidentaux dans ce cas là et il n’y a malheureusement rien à faire. Il faut payer 120 yuans ou c’est retour en bus à Yangshuo sans avoir rien vu. Nous refusons de payer pour cette arnaque après avoir tenté de négocier avec tous les locaux sur place pendant de longues minutes. Nous visiterons juste les alentours de l’embarcadère avant de reprendre le bus retour pour Yangshuo :

Jour de marché à Yangshuo :

Le reste de la journée sera tranquille dans les rues de la ville où Romain en profitera pour manger local :

tandis que Jez testera le poisson à la bière, lors d’une beer-fish party à l’auberge.

Jeudi matin, c’est debout à 6h30 pour prendre le bus qui nous ramène à Guilin où nous enchaînons directement sur un train pour Nanning, capitale de la province du Guangxi. Nous passerons ensuite 7 heures dans le train en compagnie de gamins insupportables  qui feront un bazar pas possible (crachats à répétitions, bagarres entre eux, cris, décrottage de nez mutuel,…) pendant une bonne partie du trajet. Mais ça n’empêche pas Jez de dormir un peu !

Le train en Chine c’est une expérience. Devant la crasse et l’incivilité des chinois, les employés du train doivent passer balayer constamment dans les wagons pour ramasser toutes sortes de détritus qui traînent par terre :

Nous arrivons en fin d’après midi à Nanning, ville où il n’y a rien à voir ni à faire, mais qui doit nous permettre ensuite de rejoindre la frontière vietnamienne où nous avons prévu de faire du vélo dans les rizières ainsi que d’aller admirer les chutes d’eau de Detian, les plus grandes d’Asie.

Nous partons alors à la recherche d’un hébergement dans la ville avant de reprendre le bus le lendemain matin. Suivant les conseils de notre guide Lonely Planet nous commençons d’abord par chercher une auberge censée être pas trop cher et plutôt pas mal. Nous trouvons la bonne adresse mais pas le bon commerce !

L’auberge a laissé sa place à un magasin automobile… on sent que la mise à jour du guide laisse à désirer. Nous cherchons alors un autre lieu que le guide recommande également mais qui est un peu excentré du centre ville. Après 45 minutes de bus nous commençons nos recherches… qui ne mèneront nul part ! Nous avons écumer tous les halls d’immeuble du coin, nous sommes rentrés dans une entreprise qui a appelé l’auberge pour nous – sans succès -, nous avons marché dans toute la zone sans rien trouver. Décidément, depuis 2 jours nous avons de quoi maudire le Lonely Planet Chine !

Dépités par ces tentatives infructueuses nous retournons dans le centre ville et décidons d’aller passer la nuit au Mcdo du coin, qui a la chance d’être ouvert 24h/24.

Au moins chez Ronald, c’est gratuit et plus confortable que le train ! L’occasion de copiner avec un des employés qui s’excuse de nous déranger dans notre sommeil (on croit halluciner !) et qui rêve lui aussi de voyager.

A 6h30 du matin nous partons prendre notre bus pour Mingshi Tianyuan, l’occasion de prendre quelques photos du centre ville de Nanning :

Il nous faudra 3 heures de bus pour 55 yuans, en ce vendredi matin, pour qu’on arrive à Mingshi Tianyuan, village tout proche de la frontière vietnamienne.

Mister Bean, le film, sera même projeté – en chinois – pendant le trajet !

On apprécie !

Des oies font également le voyage en soute dans un bus voisin…

Nous sommes les seuls touristes du bus à être débarqués dans ce petit bourg…

On arrivera sans problème à trouver un hôtel très convenable pour 80 yuans (10 EUR) la chambre, une bonne affaire après nos déconvenues de la veille.

L’après midi nous avons prévu de louer des vélos au Resort du coin (45 yuans pour 3 heures, assez cher et des vélos pas terrible) pour aller explorer la campagne. Mingshi Tianyuan est également réputé pour ses pics calcaires et rivières mais sans la horde de touriste qui envahit Yangshuo. Et c’est vrai. Nous ne croiserons pas un seul occidental de l’après midi et très peu de touristes chinois. En Chine, c’est un vrai privilège de pouvoir se balader sans être entouré d’une horde de touristes.

La campagne est magnifique et préservée dans ce paysage au sentiment de bout du monde.

Dans les villages que nous traversons, les habitants sont « choqués » de voir des occidentaux, ils nous saluent très chaleureusement et font de grands sourires.

C’est une ballade hors du temps qui nous est proposée. Les villages sont minuscules, les gens vivent avec les poules et différentes sortes d’animaux. Un vrai voyage dans le passé comme le montre cette vidéo prise sur le vélo :

Cette dame cultive son riz.

De retour à l’hôtel le soir nous avons le droit à une magnifique averse tropicale qui ne présage rien de bon pour le lendemain. En effet, c’est une pluie ininterrompue qui accompagnera la journée du samedi. Alors qu’on devait partir dès le matin pour les chutes d’eau nos plans sont remis en cause. Nous devons être de retour le soir à Nanning donc le planning est serré. Soit c’est visite avec nos gros sacs sous une pluie diluvienne soit on reste dormir à l’hôtel et on repart tranquillement dans l’après midi pour Nanning. Nous choisirons la deuxième option et ne verrons finalement pas les chutes d’eau, enfin si, mais pas les bonnes !

Ce n’est pas un temps à mettre un canard dehors :

 

De retour à Nanning après avoir fait du stop pour arrêter un bus nous irons finir cette journée pluvieuse à la gare à attendre notre train pour Kunming qui aura 2 heures de retard.

Nous voila repartis pour une nouvelle nuit sur les sièges inconfortables des trains chinois en direction du Yunnan.

Pour voir toutes les photos relatives à cet article, rendez vous dans la galerie photo sur la Chine en cliquant ici.

Laisser un commentaire